Les Clubs De Littérature d’Art Et De Philosophie Organisent La Nuit De La Renaissance

IMG-20180425-WA0024

Le Défi De La Revalorisation Des Cultures Face à La Mondialisation

Dans la mouvance de la revalorisation des cultures, des écoles très tôt comprenant des ateliers extrascolaires sont idéals pour susciter l’envie littéraire chez les élèves. Un titre illustratif, le Lycée de Pikine de Guédiawaye organise chaque année une nuit de la Renaissance. Cette activité ne répond pas, selon M. Niang, professeur de français et encadreur de CLAP, n’a pas besoin de donner vie à la culture africaine, une tendance à être délaissée par les jeunes au profit d’une modernisation. Interpellé sur les objectifs de cette nuit, il affirme:

180765_173755526002009_7636717_n « C’est une nuit traditionnelle organisée par le CLAP. C’est une occasion pour nous de regrouper non seulement les clapiens mais aussi tous les invités, amoureux de la littérature et de la philosophie autour d’une fée pour débattre sur les questions de revalorisation de la culture africaine. Le meilleur de la culture africaine qui a une tendance à s’élever avec la mondialisation. D’autres parties, c’est l’occasion de regrouper les élèv es, de les sensibiliser, de leur permettre de savoir qui sont pour l’exhorter à retourner à la source pour s’enraciner d’avantage ne pas être victime de ce fléau qu’est la mondialisation ».Enthousiaste dans sa mission d’initiateur pédagogique, cette rencontre est l’occasion, pour lui et ses collègues, de responsabiliser les élèves, de les encourager à la connaissance et à l’estime de soi.

Une responsabilité qui est une valeur fondamentale au sein du CLAP car il est, le système d’organisation du CLAP veut que pendent les séances, les élèves devant et les profs derrière. Ceci a été conçu pour avoir l’initiative des initiatives et nous les accompagnateurs vers le droit chemin vers l’accomplissement de ces projets . “Nous sommes des facilitateurs, et c’est pour nous une occasion de donner aux élèves l’occasion d’s’exprimer, de montrer qu’ils ont des génies, des arguments à faire valoir, du talent. Et les élèves n’ont pas l’occasion d’s’exprimer, de laisser éclore les talents qui sommeillent en eux “, a affirmé M. Niang . Cette illustration du CLAP montre que l’enseignement n’est plus entre les quatres murs .

Le CLAP hisse le niveau des élèves face à  la crise scolaire

Face à une crise scolaire récurrente, les écoles sénégalaises ont tendance à se démunir de leurs excellents élèves. Ces derniers qui, avec la maîtrise de la langue de Molière, étaient les derniers descendants senghoriens et cartonnant presque dans toutes les matières scolaires. Aujourd’hui, ces petits génies se font rares, faute d’une régression notoire du niveau de français. C’est fort de ce constat que les CLAP révèlent leur utilité. De plus, c’est un travail qui ne s’applique pas qu’aux élèves mais aussi, aux profs. Comprenons alors que la responsabilité est partagée: les élèves, à eux seuls, ne peut rehausser leur niveau sans un minimum de suivi.

Fort heureusement, les activités pédagogiques qui se déroulent au sein du CLAP peuvent participer à combler les manques. Des thés philosophiques, des cafés littéraires et des débats sont organisés sur un sujet bien défini par les élèves et les animés par des professeurs. “C’est une autre façon pour les professeurs de mettre le doigt sur ce qui ce fait en classe et donner aux élèves la parole. Beaucoup de nos anciens élèves sont devenus des journalistes”. Car c’est grâce aux CLAP qu’ils ont appris à maîtriser la langue française.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s