‘’Soukeurou koor’’ (Dons de Ramadan): Acte De Bienfaisance Ou Obligation

Par Salimata Thiaré

Le ”soukeurou koor”, au pays de la téranga, à l’origine était un acte de bienfaisance, de bonne foi voué à aider son prochain dans le besoin. Avec le temps, cette pratique très noble a perdu sa fonction première et est devenu un moyen de consolider les rapports entre les femmes et leurs belles familles. Une manière pour elles, d’influencer leur jugement et de raffermir les liens avec leurs conjoints respectifs. C’est donc tous genres de présents, des paniers ramadan bien remplis et bien garnis, des tissus de valeurs, de l’argent que l’on offre aux belles-mères, belles sœurs de la famille de l’époux en générale. C’est un acte devenu presque obligatoire et lourd pour certaines. Celles qui ne s’y frotteront pas en ce mois béni, seront minorées dans leurs ménages et dans la société.

paniers Ramadan

La Stabilité Du Couple Dépend De Ce fameux ”soukeurou koor”

Les femmes sénégalaises, dans leurs ménages sont obligées de prendre en compte les besoins et les désirs de leurs maris et de leurs belles familles. Mais il est constaté de plus en plus que la belle-famille exige beaucoup de ces dernières et dans certains cas, cette exigence devient source de problèmes. Chaque année, pendant le mois de ramadan qui est censé être sacré et durant lequel, les fidèles devraient vivre des moments de partage, de solidarité, ces femmes sont obligées de fournir plus d’efforts afin de gagner l’amour, la sympathie et le respect de leurs belle-familles, avec de nombreuses cadeaux. Selon Ndeye Amy Gueye, 52 ans, vendeuse de ”thiouraye” (encens) au marché HLM, cette pratique multiplie les chances de se faire accepter : ”si ma belle-fille ne me donne pas de soukourou koor, je la lui ferai bien comprendre. C’est une honte que toutes tes amies reçoivent leurs cadeaux et pas toi, c’est la coutume, il n’y a rien de mal. Moi à mon époque, je le faisais sans problème. Fatou Faye, 26 ans partage le même avis : ”je ne suis pas mariée mais j’ai l’habitude de donner de l’argent à la mère de mon petit ami en guise de soukeurou koor” déclara-t-elle “cela va me permettre de les avoir tous de mon côté avant le mariage” (rire) ironisa t-elle.

Les Paniers De Ramadan : Synonyme De Rivalité Entre Les Co-épouses

Si certains pensent que le ”soukeurou koor” est chose inutile, au Sénégal, les co-épouses en font un concours pour être plus aimées de leur belle famille. Ndeye Amy ajoute : ”à l’époque, je rendais folle ma co-épouse. A chaque fois que je donnais mon « soukeurou koor, elle voulait toujours en faire plus. Elle ajouta que dans la famille de son mari celle qui donnait le plus d’argent ou de tissu, était la plus aimée et pendant les cérémonies de mariage ou de baptême c’est elle la plus louée.

IMG-20180522-WA0040

Par contre, Abdoulaye Diop, 33 ans affirme que les femmes sénégalaises ont tendance à en faire un peu trop : ”le mois de ramadan est trop sacré pour s’attarder sur de telles futilités. Comprenons que ceci ne fait pas l’unanimité chez la majorité. Par conséquent, bon nombre d’hommes le considèrent comme une futilité et en l’occurrence, une fatalité. Mariage ou mascarade, les coutumes sénégalaises continue de régaler nos yeux. Et le ”soukeurou koor” effraye beaucoup de femmes, à l’approche du ramadan.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s